l\'As de Bique

l\'As de Bique

la gestation


La gestation:


Les signes:
Une des premières indications de la gestation est l'absence de retour en chaleur trois semaines apres une saillie, mais attention cette absence peut etre provoquée par d'autres causes. De meme, on observe quelques fois des signes de chaleur chez des chèvres destantes (fausses chaleurs). On confirmera la gestation au quatrième mois par palpation manuelle. Il existe d'autres méthodes de diagnostic de gestation soit par dosage d'hormones dans le sang ou le lait, soit par echographie.

Une chèvre peut avoir de 1 à 3 chevreaux, parfois meme 4 mais c'est tres rare et délicat. Souvent la première portée ne vous donnera qu'un seul petit tandis que les suivantes sont au moins de deux, parfois trois. Chez la chèvre naine il est très difficile d'élever 3 chevreaux.

La gestation dure 5 mois, il faut compter en moyenne 153-155 jours avec des variations extrèmes comprises entre 145 et 165 jours. La durée est légèrement plus faible chez les chèvres portant deux ou trois foetus.

Au cours de la gestation, le tarissement est un événement clef.
En effet et cela pour plusieurs raisons:
 - pour régénérer la glande mammaire
(- assurer les traitements hors lactation contre les mammites)
- pour préparer la phase colostrale
- pour un bon développement des chevreaux
- pour le maintien des réserves de gras corporel de la mère

Le tarissement se fait deux moi avant la mise bas.

Gestation au fil du temps:
Entre la saillie et le
tarissement, l'animal doit finir de reconstituer plus de 50 % de ses réserves de graisses
corporelles soit, 5 à 6 kg de poids «propre» (en plus du poids du chevreau). Malgré la baisse de production à ce moment là, il convient de maintenir la quantité et la
qualité de la ration pour couvrir toutes les productions : lait, reconstitution des réserves et
alimentation du chevreau in utero.
Éviter tout stress (manipulation, traitement, changements brutaux d'alimentation...) le
1er mois de gestation pour limiter la mortalité embryonnaire.

-Le 4eme mois:
Il faut attendre le quatrième mois pour que le ventre de la chèvre s'arrondisse. On peut alors sentir le(s) chevreau(x) par palpation. Pour ce faire, il faut enfoncer doucement le poing droit dans le flanc droit de la chèvre, et avec la main gauche disponible palper son flanc gauche.
Avec cette méthode, vous allez sentir le(s) petit(s) bouger.
C'est la fin de la lactation - début de tarissement.
La capacité d'ingestion de la chèvre commence à diminuer. Le foetus croit et commence
à prendre de la place.
Il est nécessaire de maintenir  un volume de rumen important en favorisant une ration à base
d'aliments fibreux, bien ingestibles, donc riche en fourrage de qualité.
Distribuez un bon foin a volonté et 300 a 400 g de céréales et un complément minéral vitaminé. Veillez a ce qu'elle puisse s'abreuver correctement.

Pour les troupeaux qui pâturent, réaliser les traitements antiparasitaires nécessaires à la
rentrée en chèvrerie. Profitez du tarissement pour utiliser un produit de traitement différent
de ceux qui ont un délai nul pour le lait.

-5eme mois:
Vers le début du cinquième mois (parfois avant) vous allez vous apercevoir que sa mamelle enfle.

La capacité d'ingestion diminue (le foetus encombre l'abdomene et comprime le rumen) très fortement alors que ces besoins augmentent. Il faut donc augmenter la
concentration globale de la ration pour couvrir les besoins car la chèvre peut alors
commencer à mobiliser les réserves lipidiques qu'elle a engrangées en fin de
lactation et début de gestation pour satisfaire des besoins supplémentaires..

Il est nécessaire d'introduire le complément azoté 15 jours à 3 semaines avant mise bas.
Pour une ration à base d'ensilage, il ne faudra pas dépasser 300 à 400 g de MS/j (à voir
selon la qualité de l'ensilage) et la compléter avec des aliments grossiers pour la rumination.
Ces précautions permettent d'éviter la toxémie de gestation qui se déclenche chez des
chèvres trop grasses ou trop maigres.


Rappelons aussi que le chevreau prend 80 % de son poids vif dans les six dernières semaines de gestation…



-Sanitaire : C'est le moment privilégié pour réaliser les vaccinations qui contribueront à
l'immunisation de la mère et à l'enrichissement du colostrum en anticorps pour les chevreaux
à naître. Vaccins possibles : Ecthyma, Enterotoxémie, Pasteurellose, Tétanos.
Ne pas vacciner contre la fièvre Q et la chlamydiose pendant la gestation (risque
d'avortement). Certains apports vitaminiques peuvent être salutaires (vitamine E...).
Cette période doit également permettre de préparer la flore de la panse à bien valoriser la ration de début de lactation .
Il est recommandé de diminuer les apports en calcium pendant les trois derniers mois de gestation afin de prévenir les risques de fièvre vitulaire après la mise bas.


Tout à la fin, les pointes de ses hanches vont pointer plus qu'à l'habitude: on dit que la chèvre 'se casse', c'est à dire que son bassin s'élargit en vue de la sortie de(s) petit(s).
Sa croupe s'affaisse également. La chèvre s'écarte du troupeau, refuse de sortir de la chèvrerie.La veille de la mise bas la mamelle gonfle subitement!

L'échographie :

- est réalisée à partir du 45ème jour après la saillie ,
- permet l'identification des chèvres pseudo-gestantes,
- donne la possibilité de faire un lot de chèvres vides (en fonction du nombre)
pour continuer à les traire,
- permet d'adapter l'alimentation des gestantes à leur état corporel.
L'echographie est actuellement la méthode de diagnostic de gestation la plus utilisée et la plus fiable.

 La palpation manuelle:

La palpation manuelle qui ne peut être pratiquée que pendant la seconde moitié de la gestation requiert de l'entraînement et sa précision dépend surtout du manipulateur. Elle consiste à détecter la présence du fœtus en l'obligeant à se déplacer dans le liquide amniotique comme un cube de glace dans l'eau.

La palpation abdominale se pratique de la facon suivante: la chèvre étant immobilisée, appliquez la main sur le flanc droit. Avec l'autre main fermée, repoussez le flanc gauche. Les chevreaux que porte la chèvre sont ainsi déplacés nettement sur la droite et la paume de la main percoit leur mouvement. La main située sur le flanc droit doit etre placée sous la pointe de la hanche.


La toxémie de gestation:

La toxémie de gestation correspond à une hypoglycémie où la chèvre manque de glucose et donc d'énergie. Ce manque d'énergie peut être causé par un manque d'appétit, des besoins de gestation élevés ou une concentration énergétique de la ration insuffisante.

Ainsi, quinze jours à un mois avant la date théorique de mise bas, la chèvre en toxémie de gestation est triste et prostrée. Elle mange et se déplace moins, puis va perdre l'équilibre et ne plus pouvoir se lever. Sans traitement, cela peut conduire à la mort de l'animal.
Le traitement se limite à un apport d'énergie directement assimilable jusqu'à la mise bas, complété par des draineurs du foie et de la bile (bétaïne, sorbitol, méthionine) ainsi que des vitamines. Dans les cas critiques, il peut arriver que l'on fasse avorter l'animal pour essayer de sauver la chèvre ou les chevreaux.

Rappelons que pour limiter au maximum ces troubles alimentaires, la prévention recommande de veiller à l'alimentation dès le tarissement. Il faut, en effet, couvrir les besoins de la chèvre et du foetus et préparer la future lactation alors que l'appétit baisse et que les besoins augmentent. Pour cela, il est important de distribuer des fourrages de qualité, c'est à dire les mêmes que l'on donnera en début de lactation. Pour la part des concentrés, il faut donner au maximum la moitié de la quantité distribuée au pic de lactation, soit 700 à 900 grammes par chèvres et par jour auquel on ajoute un complément minéral riche en vitamine E et Se.



20/12/2008
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres