l\'As de Bique

l\'As de Bique

L’acidose ruminale

L’acidose ruminale
C'est une intoxication due à l'accumulation excessive dans la panse des acides gras volatiles qui sont
produits normalement lors de la dégradation microbienne des aliments énergétiques : cellulose, amidon ;
sucres.

Lorsque la ration ingérée n'apporte pas
suffisamment de fibre et de cellulose ou bien
lorsque l'apport d'amidon et de sucres est
excessif, la rumination et la salivation se réduisent
fortement. La production d'acide acétique, à
partir de la cellulose, baisse, ou celle de l'acide
propionique s'élève. De ce fait l'acidification du
rumen s'accentue vers un pH de 5,5 et en dessous
de 5,5. La flore ruminale est alors détruite ; par
contre, des bactéries productrices d'acide
lactique, non souhaité dans le rumen, et de toxines,
prolifèrent. Il en résulte quelquefois une acidose
lactique et parfois l'arrêt de la synthèse des
vitamines B par la flore ruminale. Cette carence en
vitamine B provoque des troubles nerveux : la
nécrose du cortex.
L'acidité excessive perturbe les papilles de la
paroi du rumen. Les papilles se couvrent de
kératine, durcissent et prennent une couleur
brune. De ce fait, le passage de l'acide propionique
dans le sang est réduit, d'où augmentation de
l'acidité et diminution du pH.

Symptomes:
L'acidose chronique se signale par la baisse de la production de
lait et la chute du taux butyreux, par une variation de l'appétit et
un ralentissement de la rumination, par l'apparition de diarrhées
ou de bouses.
Les défenses de l'organisme sont diminuées ; de ce fait, le
développement de microbes d'autres maladies est favorisé
(listériose,entérotoxémie,paratuberculose).
L'acidose aigüe (lactique) est plus rare, à la suite d'erreurs
alimentaires grossières. Elle provoque, en outre, l'arrêt de la
rumination ; la chèvre se couche et se plaint, une diarrhée
abondantemène à une forte déshydratation qui aboutit à la mort
de l'animal. Parfois la chèvre meurt brusquement, sans symptôme.

Les causes
La chèvre a un comportement alimentaire qui la prédispose à faire
une acidose :
− aptitude à trier les parties alimentaires les plus appétentes,
− capacité à ingérer rapidement une grande quantité de
concentrés : 250g/minute.
La composition des rations et les pratiques de distribution des
aliments favorisent l'acidose lorsqu'il y a :
− excès d'amidon: ensilage de maïs, céréales, concentrés
− excès de sucre (mélasse, betterave) ou d'acide lactique
(ensilage d'herbe).
− Manque de fibre et de cellulose : manque de foin, niveau de refus élevéavec du foin très feuillu.
− Changement brutal de ration : absence de transition alimentaire.
− Mauvaise répartition des repas fibreux et concentrés.
− Absence de substance tampon (bicarbonate de soude) dans les rations à risque.

Traitement:
Il consiste à rétablir le pH sanguin et ruminaI par des perfusions de solution tampon, à apporter de la
vitamine B1, et surtout à corriger la ration pour rétablir la rumination (réduction du concentré, apport de
paille et de bicarbonate de soude).
Cependant, le traitement de l'acidose aigüe est généralement illusoire

Les troubles nerveux encéphalitiques
La chèvre affaiblie par une acidose est plus sensible a l'apparition de la nécrose du cortex cérébral et à la
listériose.
L'alcalose peut aussi provoquer des troubles nerveux par excès d'ammoniac dans le sang.
Les symptômes de la nécrose du cortex et de la listériose prêtent à les confondre : tremblement, trouble
de la vision, démarche titubante, en rond, paralysie faciale partielle ...
La nécrose du cortex résulte de la carence en vitamine B1 provoquée par une toxine bactérienne (la
thiaminase) dans le rumen.
La listériose est due au germe listéria, présent dans la terre, l'eau, les aliments souillés de terre et notamment
les ensilages.
Le traitement précoce à l'ampicilline associé à l'apport de vitamine B1 peut enrayer l'évolution de ces
maladies.




16/01/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres