l\'As de Bique

l\'As de Bique

les parasites internes


Les parasites internes:

Les parasites internes sont des vers.
Les chèvres sont très sensibles aux parasites internes, mais ceux-ci deviennent rapidement résistants à tous les antihelminthiques (produits antiparasitaires) disponibles et peu de nouveaux
produits sont développés.

Les maladies parasitaires sévissent avec une particulière intensité dans nos zones dont les facteur climatiques favorisent le développement et l'entretien des parasites. Ces parasites peuvent être hébergés également par les animaux sauvages chez lesquels les moyens d'action thérapeutiques ou prophylactiques n'ont pas de prise. Les parasitoses sont en outre aggravées par les carences alimentaires et le manque d'hygiène générale (intensité plus ou moins grande selon les saisons) ; ce qui explique que les jeunes très exposés aux carences alimentaires seront beaucoup plus sévèrement frappés par les maladies parasitaires. Les méthodes de traitement et de prophylaxie de ces affections devront donc être d'hygiène ( de l'abreuvement, du sevrage etc.) Il importe à chaque fois que la chose est possible d'utiliser les médicaments ayant un large spectre d'action en matière de traitement des maladies parasitaires à cause du polyparasitisme intense observé. ( les différents helminthes associés aux protozoaire par exemple).

Comment se passe  la contraction des parasites internes:
Forcer les chèvres à brouter trop près du sol dans un espace
surpeuplé causera une augmentation de la charge parasitaire. Les animaux dans des
pâturages surpeuplés porteront une charge parasitaire plus élevée due à la plus grande
quantité de matière fécale au sol. On peut réduite les problèmes dus aux parasites en
gardant une densité d􀀁animaux faible et en faisant la rotation des animaux dans
différents pâturages.
les chèvres aidera à éviter les problèmes importants.
Toutes les infestations parasitaires arrivent lorsqu'un animal ingère une larve au stade
infectieux à partir du pâturage, du foin ou de l'environnement. La larve se développe à
partir d􀀁oeufs qui sont transmis par les fèces d'un animal. S'il n'y a pas de vers adultes
dans votre troupeau, ce genre d'infestation ne peut arriver. Même si les larves sont
présentes au pâturage, les chèvres sont parmi les ruminants qui sont les moins
susceptibles de les ingérer puisqu'elles préfèrent manger à des hauteurs plus élevées
(niveau des yeux), et les larves ne grimpent pas sur l􀀁herbe jusqu'à cette hauteur. Ceci
est l􀀁une des bonnes raisons de faire une régie des pâturages qui prévient à l'animal de
brouter l􀀁herbe trop courte. Il faut essayer de garder le fourrage à un minimum de 4
pouces de longueur.

Une fois que les larves sont mangées cela prend approximativement 2 semaines pour que le Haemonchus devienne un adulte et puis commence à pondre des œufs. Cependant, Ostertagia et Trichostrongylus prennent approximativement trois semaines pour se développer et pour commencer à pondre des œufs.


Ces hotes indésirables, absorbés en meme temps que l'herbe, se développent soit dans la caillette et dans l'intestin (strongyloses, téniasis, coccidiose..), soit dans les poumons (strongyloses pulmonaires), ou le foie (douves).

Les organes atteints:
 Les parasites internes infectent l'appareil gastro-intestinal, le foie, les poumons, le système sanguin, le système lymphatique, et la peau.

Symptomes généraux:
Les chevres peuvent devenir léthargiques, avoir la diarrhée, perdre du poids ,avoir  un poil
rugueux, souffrir  de la dépression ou de l'anémie (membranes muqueuses pâles, particulièrement la
paupière inférieure ou les gencives). Les animaux qui portent une charge parasitaire
élevée vont produire moins et traîner derrière leurs semblables.

Les différents parasites:
Vers gastro-intestinaux:
l s'agit ici des parasitoses qui attaquent l'estomac et les intestins. Les strongyloses, ascaridioses etc., la coccidiose sera étudiée à part. Les symptômes les plus souvent observés sont ceux du ralentissement de croissance chez les jeunes, mauvais état haleine à odeur de beurre rance, diarrhée (rebelle parfois) inappétence, amaigrissement, cachexie, anémie.

Vers de la caillette; Haemonchus, Trichostrongylus, Ostertagia
Vers de l'intestin grêle; Trichistrongylus, Nematodirus, Cooperia Strongyloides
Vers du gros intestin; Oesophagostomum, Trichuris
Vers du petit intestin ou ancilostomides(bookworm); Ancylostoma, Necator, Bunostomum

Vers du poumon:
Vers du poumon ou métastrongylides(longworm); Dictyocaulus, Metastrongylus, Protostrongylus Ascarides;

Ascarides:
Intestin grêle; Ascaris


Vers plats ou plathelminthes:
Cestodes(tapeworm); Taenia, Echinococcus, Moniezia (intestin grêle)
Trématodes; Fasciola, Dicrocoelium (douve du foie)


Une bonne façon d'évaluer la charge parasitaire de votre troupeau est de demander à
votre vétérinaire de vérifier des échantillons de fèces pour y trouver des oeufs de
parasites et de vous recommander le vermifuge approprié si nécessaire. Puisqu'il y a
peu de produits approuvés pour les chèvres et puisque plusieurs parasites ont
développé de la résistance aux antiparasitaires, l'aide d'un vétérinaire est essentielle
pour une administration efficace des vermifuges. Pour les chèvres laitières, il est
nécessaire de considérer la période de retrait requise par les vermifuges chimiques
(pour que les chèvres soient exemptes de résidus) avant que le lait puisse être vendu
pour consommation. Il faut s'assurer de recommencer le traitement 3 semaines après le
traitement initial pour tuer les parasites qui auraient pu être ingérés le jour du premier
traitement (ça prend 3 semaines aux larves pour se transformer en vers adultes).
Vermifuger et déplacer les chèvres 24 heures plus tard laissera derrière la vaste
majorité de fèces contaminées. Les pâturages sont considérés «propres» si les chèvres ou les moutons n'y ont pas brouté pendant 12 mois ou s􀀁ils ont été récoltés ou si on y a fait une rotation avec une culture en rangées. Les vaches et les chevaux peuvent brouter dans les aires contaminées parce qu􀀁ils ne portent les mêmes espèces de vers. Les chèvres et les moutons par contre partagent les mêmes parasites. Le point principal dont il faut se rappeler à propos du contrôle des parasites chez la chèvre est que la meilleure défense est une bonne gestion du pâturage incluant l'utilisation de broussailles comme source de fourrage



Les traitements:

Les chercheurs ont découvert que certaines plantes contenant des niveaux élevés de
tannins démontrent des propriétés antiparasitaires. Le tannin
a démontré son pouvoir de supprimer l'habileté des vers adultes de pondre des oeufs et
d'inhiber l'éclosion des oeufs qui sont pondus. D'autres plantes incluant l'armoise (Wormwood)
pourraient aussi avoir des propriétés antiparasitaires. Permettre aux animaux de brouter
différentes espèces de plantes procurera une meilleure nutrition et pourrait aussi aider
au contrôle des parasites internes.


Les médicaments:

umatel (morantel) ce produit est efficace contre des vers d'estomac, des vers du petit intestin et des vers du gros intestin. Ce produit est approuvé pour l'usage dans les chèvres.


Safe-Guard (fenbendazole) ce produit est efficace contre les vers du poumon, les vers d'estomac et des vers intestinaux. Le produit sera également efficace contre les ténias quand le dosage est doublé. Il est approuvé pour l'usage dans les chèvres.


Ivomec (ivermectin) ceci est un produit antiparasitaire de large-spectre qui contrôle un éventail de parasites internes et externes. Ce produit est disponible en solution buvable, injectable, ou formulation sur le dos (moutons). Ce produit n'est pas approuvé pour l'usage dans les chèvres.

lien

Levasole ou Tramisol (levamisole) ce produit est efficace contre les nématodes principaux, y compris les vers du poumon. L'un ou l'autre produit est disponible comme bol (grande pilule), injectable, ou poudre. Ce produit n'est pas approuvé pour l'usage dans les chèvres.


Valbazen (valbazen) ceci est un produit de large-spectre qui est efficace contre les douves du foie, les vers d'estomac, les ténias, les vers intestinaux, et les vers du poumon. Le produit est disponible en solution buvable. Ce produit n'est pas approuvé pour l'usage dans les chèvres.


Corid (amprolium) ce produit est employé pour traiter la coccidiose. Ce produit est disponible comme solution ou comme poudre. Tous les deux peuvent être mélangés à l'eau potable comme traitement préventif ou traitement de contrôle. La période de traitement a lieu pendant cinq jours à titre préventif et de contrôle. Ce produit n'est pas approuvé pour l'usage dans les chèvres.



Petit tableau récapitulatif:

Parasite
Description
Organe infecté
Cycle de vie
Symptômes
Haemonchus
m,10-20mm rouges
f,18-30mm rouges et blanches
Caillette
si,4-6jrs
pp,3sem
Anémie, enflures molles sous la mâchoire et l'abdomen
Ostertagia
m,6-9mm bruns
f,8-12mm
Caillette
si,4-6jrs
pp,3sem
Affaiblissement, pas de gain de poids
Trichostrongylus
m:4-5,5 mm
f:5-7 mm
Caillette, intestin grêle
si: 3-4 jrs
pp: 2-3 sem
même que pour Haemonchus et aussi diarrhée et perte de poids
Cooperia
m:5-7 mm
f:6-9 mm
Intestin grêle
si: 5-6 jrs
pp: 15-20 jrs
mêmes que pour Haemonchus
Bunostomum
10-30 mm
Intestin grêle
si: ?
pp: 30-56 jrs
Oedème, anémie, perte de poids, diarrhée
Strongyloides
4-6 mm
Petit intestin
si: 1-2 jrs
pp: 8-14 jrs
anorexie, entérite, diarrhée
Chabertia
m:13-14 mm
f:17-20 mm
Gros intestin
si: 5-6 jrs
pp: 42 jrs
anorexie, entérite, diarrhée
Oesophagostomum
m:12-17 mm
f:15-22 mm
Gros intestin
si: 6-7 jrs
pp: 41-45 jrs
diarrhée vert foncé, oedème
Protostrongylus
m:16-28 mm
f:25-35 mm
Poumons
si: 12-14 jrs
pp: 30-37 jrs
pneumonie
Dictyocaulus
m:30-80 mm
f:50-100 mm
Poumons
si: 6-7 jrs
pp: 3-4 sem
écoulement nasal collant, respiration difficile, toux
Légende; m=mâle, f=femelle, si=stade infectieux, pp=apparition des œuf après infection de l'hôte




Prévoir 2 à 4 traitements par an avec un vermifuge.




ATTENTION LES PARASITES DEVIENNENT RESISTANTS A CERTAINS PRODUITS!!!


30/11/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres