l\'As de Bique

l\'As de Bique

Qualification sanitaire des cheptels : la brucellose

Qualification sanitaire des cheptels

 

-BRUCELLOSE-
Le lait utilisé pour la fabrication de fromage doit obligatoirement provenir de
cheptels respectant des conditions précises de santé, concernant certaines maladies
graves susceptibles d’être transmises à l’homme (les zoonoses) par le lait ou les
produits laitiers.
La qualification sanitaire est ainsi obligatoire pour fabriquer et vendre
des fromages. Elle est délivrée par les services vétérinaires à la suite de contrôles
effectués dans le cadre de la prophylaxie collective.
En ce qui concerne les cheptels de chèvres laitières, ils doivent être qualifiés
pour la brucellose due à l’espèce Brucella melitensis. 
Pour cela, l’éleveur doit répondre à plusieurs conditions dont la première est l’identification 
de ses animaux.
D’après la directive européenne 92/102 du 27 novembre 1992, « tout détenteurnaisseur
est tenu d’effectuer l’identification des chevreaux ou agneaux au plus tard avant la fin du 
mois calendaire de naissance, ou avant leur sortie de l’exploitation, s’ils la quittent avant 
la fin du mois, par l’apposition d’un repère agréé temporaire ou définitif ».
Cette identification comporte :
- l’apposition d’un repère agrée par l’éleveur à l’oreille gauche de l’animal.
Si le repère est temporaire, l’identification définitive doit avoir lieu avant que l’animal n’atteigne
l’âge de 12 mois ;
- l’inscription de l’animal sur un carnet de naissance ou la gestion de lots mensuels de 
naissances dans le registre des ovins et des caprins fourni par l’établissement départemental 
de l’élevage (EDE).
De plus, chaque éleveur est tenu de maintenir cette identification en permanence, et donc de 
poser un nouveau repère à la suite d’une perte.
Ceci fait, le cheptel obtient la qualification indemne de brucellose si :
-aucun symptôme de brucellose n’a été constaté dans ce cheptel depuis 12 mois au moins ;
- tous les résultats de deux contrôles sérologiques, effectués à 6 à 12 mois d’intervalle sur tous 
les caprins âgés de plus de 6 mois, sont négatifs ;
- pendant la procédure de qualification du cheptel, tous les animaux introduits doivent provenir 
de cheptels officiellement indemnes ;
-aucun caprin n’a été vacciné contre la brucellose.
Enfin, le maintien de la qualification officiellement indemne est obtenu par des contrôles sérologiques 
réalisés chaque année sur les animaux de plus de 6 mois.

 

 



14/08/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres